Echo de la rentrée académique

 

 

UNIVERSITE DU TEMPS LIBRE D’ANDENNE

RENTREE ACADEMIQUE 2017-2018

Vendredi 8 septembre 2017

 

15h00 – 15h45 Séance académique

 

Intervention de M. Manfred Peters, président de l’UTLA

  • Accueil des participantes et des participants
  • Allocution sur le thème « Trente ans au service de la population andennaise »

 

Intervention de M. Claude Eerdekens, bourgmestre de la Ville d’Andenne

  • Distribution des diplômes aux bénévoles de l’UTLA
  • Allocution sur le thème « L’UTLA dans le paysage culturel andennais »
  • Remise du cadeau de la Ville d’Andenne (ordinateur portable)

 

Intervention de M. Pierre Devos, président de l’UTAN

  • Allocution sur le thème « L’UTLA en tant qu’antenne de l’UTAN »
  • Ouverture de l’année académique

 

15h45 – 17h00 Conférence

 

Présentation de l’orateur par M. José Léonard, maître de conférences

 

Exposé de M. Ilios Kotsou, chercheur (ULB) et écrivain, sur le thème « Vivre au présent : secrets du bonheur »

 

Débat

 

17h00 – 18h00 Réception du trentième anniversaire

 

 

 

(Quelque cent quarante personnes ont participé aux festivités)

Allocution de M. Manfred Peters

 

Monsieur le Bourgmestre,

Monsieur le Président de l’UTAN,

Madame la Secrétaire Générale de l’UTAN,

Monsieur le Conférencier,

Chères amies et chers amis de l’UTLA,

 

Pour rester dans le thème de la conférence d’aujourd’hui, consacrée aux secrets du bonheur, je dirais que c’est un réel bonheur pour moi de vous accueillir aussi nombreux pour fêter le trentième anniversaire de l’Université du Temps Libre d’Andenne.

 

Permettez-moi, en guise d’introduction, de vous livrer quelques réflexions sur les concepts :

 

Université d’abord. Quand on entend ce terme, on pense d’abord à une institution avec différentes facultés. Ici le terme est pris dans un autre sens. Le jeu de mots qui fait que du terme universitas dérivent à la fois l’idée de l’université et celle de l’universalité, est tout sauf accidentel. Les philosophes n’ont pas manqué de l’utiliser pour penser de façon critique le statut de leur discipline. Depuis que la philosophie est pour l’essentiel une discipline scolaire et universitaire, non seulement elle n’a pas cessé de se penser comme le champ dans lequel on cherche à expliciter les conditions et les effets d’un discours de l’universel, mais l’universalité est devenue la valeur objective dont elle tire sa légitimité.

 

Université du Temps Libre. Nos ancêtres n’ont pas connu une institution du même genre. Cela n’aurait eu guère de sens, dans la mesure où l’écrasante majorité des citoyens et des citoyennes n’avait pas de temps à consacrer à une formation durant l’âge adulte. Maintenant, nous vivons dans une société des loisirs où cela devient possible.

 

Notre institution répond d’ailleurs à un souhait explicite de l’Union Européenne. En tant que doyen de faculté et président d’une association qui regroupe des doyens de faculté au niveau mondial, j’ai eu la chance d’être étroitement associé aux programmes européens dont le plus connu est le programme Erasmus. Mais il y a un autre programme, moins connu, qui nous concerne plus directement ; le programme Grundtvig, qui porte le nom du savant danois Nikolai Grundtvig, un pasteur luthérien qui s’est distingué comme poète, historien, linguiste et pédagogue. En1997, la publication de la Commission Européenne intitulée Pour une Europe de la connaissance relie l’objectif d’apprendre tout au long de la vie à ses programmes en matière d’éducation et de formation. Avec le Traité d’Amsterdam (1999), l’apprentissage tout au long de la vie est inscrit comme principe guidant dorénavant la politique communautaire en matière d’éducation et de formation, et introduisant cette notion dans d’autres domaines de la politique européenne.

 

Mais revenons au terme université. Depuis trente ans, notre institution essaie d’offrir à la population andennaise des activités de très haut niveau. Nos excursions et voyages sont réellement culturels et pourraient trouver leur place dans le cadre d’un département universitaire, p.ex. le département d’histoire ou d’histoire de l’art. Nos cours et ateliers, tels que l’atelier de philosophie et de littérature française – pour en citer deux qui ont fonctionné pendant de nombreuses années – ont procuré aux participantes et aux participants un réel enrichissement intellectuel. Quant aux conférences, nous sommes légitimement fiers du travail accompli.

 

En effet, nous avons reçu à cette tribune des recteurs d’université et des doyens de faculté (p. ex. Arthur Bodson), des spécialistes de nombreuses disciplines (médecine, psychologie, sociologie, linguistique, histoire etc.), des magistrats, des personnalités politiques (p. ex. Antoinette Spaak et notre bourgmestre Claude Eerdekens), des représentants du monde religieux et de la franc-maçonnerie, des journalistes (p. ex. Jean-Jacques Jespers) ou des explorateurs (comme Alain Hubert).

 

Nos débuts ont été modestes. Heureusement que le Lions Club Andenne nous a aidé financièrement durant les premières années. Nous l’en remercions de tout cœur. Merci aussi à la Ville d’Andenne qui nous a épaulés tout au long de ces trois décennies. A ce niveau, il convient de mentionner le travail remarquable de Monsieur Henri Gilsoul. Signalons également la bonne collaboration avec le Centre Culturel dans le cadre du programme Exploration du monde.

 

Deux petites anecdotes des premières années. La première concerne l’excursion nous a conduits au Domaine provincial de Bokrijk. Il a presque fallu faire du porte à porte pour remplir le petit car d’une trentaine de places. Autre fait humoristique : notre comité initial comportait un contrôleur des contributions, Monsieur Demoulin. A chaque réunion il exprimait ses craintes relatives à la faillite de l’UTLA. Il pensait qu’un jour on vendrait publiquement sa maison pour couvrir les dettes de l’institution.

 

Cette merveilleuse aventure trentenaire n’eut pas été possible sans la formidable équipe de bénévoles qui forme le comité directeur de l’UTLA. Ces bénévoles ont fourni des milliers d’heures de travail. Je propose de les applaudir chaleureusement. Celles et ceux qui sont présents aujourd’hui recevront maintenant des mains du bourgmestre un diplôme pour les remercier de leur dévouement.

 

Télécharger le fichier utla-seance-academique-2017.doc(